Vendredi 25 octobre 2019 | 14h00 – 15h30

Cette session est comprise dans vos frais d’inscription à l’ACG2019.

Cette séance aura lieu en anglais seulement.

Parrainé par…

Branchez-vous ! Réseau pour la prévention des chutes chez les aînés

Vue d'ensemble

Les professionnels de la santé de diverses disciplines jouent un rôle dans la prévention des chutes des personnes âgées et ils sont bien placés pour mettre en œuvre des interventions fondées sur des données probantes en évaluant les facteurs individuels, environnementaux et comportementaux, en discernant les facteurs de risque modifiables de leurs patients âgés et en les adressant à des spécialistes comme les optométristes ou les ophtalmologistes et les pharmaciens. Par exemple, les professionnels de la santé publique jouent un rôle important en transmettant les données de la recherche et les meilleures pratiques en matière de déterminants sociaux de la santé et de prévention des chutes aux décideurs politiques, lesquels peuvent ensuite élaborer des politiques de santé publique et sociale efficaces favorisant l’amélioration des conditions de vie des personnes âgées et leur vieillissement en bonne santé.

Il y a au Canada beaucoup d’activités et d’expertise dans le domaine de la prévention des chutes des personnes âgées, toutefois ces activités et cette expertise sont disséminées à travers le pays sans bénéficier d’une approche unifiée permettant d’améliorer l’efficacité de la diffusion des messages et des interventions de santé publique. Cela entraîne un manque de cohésion des messages aux utilisateurs finaux (public, praticiens) et des occasions ratées de réduire le fardeau des chutes pour les Canadiens âgés, les familles et le système de santé. L’organisme caritatif national Parachute – qui a pour mission de rendre le Canada plus sécuritaire en prévenant les blessures graves et fatales grâce à des solutions fondées sur des données probantes visant à protéger et à éduquer – est la principale organisation au sein d’un programme visant à remédier à ces problèmes.

Le projet actuel de Réseau pancanadien de prévention des chutes chez les aînés se concentre sur la prévention et vise à combler les lacunes existantes et à améliorer la capacité des professionnels de la santé, des aînés et de leur famille à prévenir les chutes. Ce Réseau s’appuiera sur les forces et les acquis existants, et cherchera à combler des lacunes telles que la défense des intérêts des aînés à l’échelle nationale.

Dirigé par Parachute et co-animé par le comité directeur du projet de Réseau pancanadien de prévention des chutes chez les aînés, cet atelier présentera les travaux en cours visant à combler les lacun­­­­es et soulignera les ressources qui sont à la disposition du public et des professionnels. Les participants à cet atelier apporteront leurs propres expertises et points de vue, et ils pourront s’engager dans des discussions axées sur divers aspects de la construction de ce réseau canadien afin qu’il tienne compte de toutes les disciplines et qu’il soit connecté à tout l’éventail des problèmes affectant les aînés canadiens. Les discussions porteront par exemple sur le format du réseau, l’utilisation des réseaux existants et la création d’un format qui facilitera les connexions et qui favorisera l’innovation par le partage et la création de connaissances – à savoir de nouveaux services, des pratiques efficaces – au sein des différents organismes et secteurs d’activité, et entre eux. La collaboration sera essentielle. Des efforts coordonnés et cohérents pour prévenir les chutes au Canada garantiront que les ressources et les savoir-faire des partenaires du réseau pourront bénéficier à tout un chacun.

Animateurs :

Membres du comité directeur du Réseau pancanadien de prévention des chutes chez les aînés

  • Pamela Fuselli, Parachute
  • Dre Kathy Belton, Injury Prevention Centre (IPC), Alberta
  • Hélène Gagné, Fondation ontarienne de neurotraumatologie
  • Jennifer Russell, Collaboration atlantique pour la prévention des blessures (CAPB)
  • Candace Baetz, Association canadienne des ergothérapeutes (ACE)

Qui devrait participer à cet atelier?

  • Fournisseurs de soins de santé et prestataires de services d’aide sociale/défenseurs des droits/organismes
  • Étudiants
  • Enseignants
  • Chercheurs

Contexte

Les chutes sont la principale raison des hospitalisations de personnes âgées pour cause de blessures, et, chaque année, 20 % à 30 % des aînés canadiens sont victimes d’au moins une chute. Le Rapport de 2017 de l’administrateur en chef de la santé publique du Canada sur l’état de la santé publique, intitulé « Concevoir un mode de vie sain », stipule que le recensement de 2016 a montré que, pour la première fois, le nombre d’adultes de plus de 65 ans (5,9 millions) est plus élevé que celui des enfants de moins de 15 ans (5,8 millions). Le nombre de Canadiens de plus de 85 ans augmente quatre fois plus rapidement que l’ensemble de la population du Canada. La prévention des chutes chez les aînés est un problème complexe dans la mesure où de multiples aspects (socioéconomiques, comportementaux, physiques et de santé mentale) affectent le risque de chutes et leurs conséquences. La tendance à l’établissement de collectivités amies des aînés, dans lesquelles les collectivités s’engagent à aider les personnes âgées à vivre en sécurité, à jouir d’une bonne santé et à demeurer actives, rejoignent les efforts de prévention des chutes chez les aînés, comme, par exemple, en déterminant comment l’environnement bâti peut favoriser la sécurité au domicile et dans la collectivité.